Andris Poga, direction
Paul Lewis, piano

Soirée viennoise avec l’ultime Concerto pour piano No 27 de Mozart dont la lumineuse simplicité masque avec pudeur une exceptionnelle profondeur d’expression. On ne connaît pas les circonstances qui ont dicté à Mozart cette œuvre sereine où plane une étrange mélancolie et dont les nombreuses modulations sont comme un voyage à travers ses propres états d'âme. Moins connue que certaines de ses sœurs, la Sixième Symphonie d’Anton Bruckner, concise et jamais retouchée par son auteur, est un chef-d’œuvre de beauté contemplative d’un lyrisme chaleureux et d’une portée visionnaire.

Wolfgang Amadeus Mozart

Concerto pour piano et orchestre N° 27 en si bémol majeur KV 595

Anton Bruckner

Symphonie N° 6 en la majeur
mercredi 27 novembre Victoria Hall — 20h00 Espressivo Acheter des billets Allianz
jeudi 28 novembre Salle Métropole — 20h15 Grazioso Acheter des billets Fondation Vontobel