Jonathan Nott, direction
Eric-Maria Couturier, violoncelle

Maître incontesté du quatuor et de la symphonie, Haydn est aussi l’auteur d’une quinzaine d’opéras qui sont restés confinés dans les palais de son protecteur. Il Mondo della luna est une délicieuse farce philosophique dans le style d’une comédie italienne où l’on fait croire à un vieux barbon ridicule qu’il est sur la lune pour mieux l’abuser. L’esprit loufoque de Haydn semble avoir déteint sur Beethoven dont la Symphonie No 4 prolonge le langage tout en l’élargissant. Plus petites particules élémentaires de la matière connues à ce jour, les quarks ont inspiré à Yann Robin une exploration illimitée du son qui devient une véritable expérience sensorielle.

Joseph Haydn

Il Mondo della luna, ouverture

Yann Robin

Quarks pour violoncelle et grand orchestre (création suisse)

Ludwig van Beethoven

Symphonie N° 4 en si bémol majeur op. 60
mercredi 30 octobre Victoria Hall — 20h00 Appassionato Acheter des billets SIG Fondation Leenaards