Aller au contenu principal

Giuliano Sommerhalder

premier soliste | trompette

Liste des artistes
Giuliano Sommerhalder
© Niels Ackermann / Lundi13

Né en 1985 dans une famille de musiciens, le trompettiste Giuliano Sommerhalder a grandi dans une famille de musiciens, en Suisse et en Italie. Lauréat de nombreux concours internationaux tels que le Festival de Printemps de Prague (2003, premier prix), le concours Timofei Dokschitzer à Vilnius (2002, deuxième prix sans premier), le Concertino Praga (2001, premier prix) et le concours du conservatoire Tchaïkovski à Moscou (1997, premier prix), il remporte en 2003 - un an avant de compléter son éducation musicale - le deuxième prix du concours international ARD de Munich. Il est également lauréat du concours Maurice André à Paris (deuxième prix ex-aequo sans premier). À cela s’ajoutent les prix de la Culture Européenne de Munich (1999) et Berlin (2002). En 2008, Sommerhalder a été invité au programme de la radio BBC 3 New Generation Artists. Il a étudié avec Pierluigi Salvi au Conservatorio “Giuseppe Verdi” à Côme ainsi qu’avec son père, Max Sommerhalder, à l’Académie de Musique de Detmold et a également côtoyé Maurice André, Eric Aubier, Stephen Burns, Edward Carroll, Hans Gansch, Pierre Thibaud, James Thompson, entre autres.

En 2004, il joue dans l’Orchestra Mozart de Claudio Abbado à Bologne et est choisi par Lorin Maazel comme trompette solo pour son Orquestra de la Comunitat Valenciana. Il est également trompette solo à l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly de 2006 à 2011, puis occupe le même poste à l'Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, sous la direction de Mariss Jansons, où il y résidera jusqu’en 2013. De 2013 à 2015, Giuliano Sommerhalder joue régulièrement comme trompette solo invité à la Scala de Milan et à l’Orchestre Symphonique de Santa Cecilia à Rome. Il est désigné en 2016  trompette solo à l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam où il exercera jusqu’en 2021, dans un premier temps sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, puis sous la direction de Lahav Shani. Giuliano Sommerhalder intègre en 2021 l’Orchestre de la Suisse Romande comme premier soliste sous la direction de Jonathan Nott. En parallèle de ses activités de soliste et de musicien d’orchestre, Sommerhalder est membre du quintette de cuivres Italian Wonderbrass depuis 2006 et est un invité régulier à l’ensemble de cuivres de l’Orchestre du Concertgebouw depuis 2017.

En tant que soliste, Giuliano Sommerhalder joue tant sur de la trompette moderne que de la trompette baroque et a voyagé dans le monde entier, notamment en Europe, en Asie, en Amérique, en Afrique du Sud, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Il a joué au Musikverein Wien et à la Kölner Philharmonie (interprétant le Deuxième Concerto Brandebourgeois de Bach dans les deux salles), à la Berliner Philharmoniker (dans la grande salle et la salle de musique de chambre) et lors d’autres événements importants, comme le Lucerne Festival, le City of London Festival et le Schleswig-Holstein Music Festival. Il a joué comme soliste avec des ensembles de renom tels que le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, le BBC Symphony Orchestra, le NDR Sinfonieorchester, l’Indianapolis Symphony Orchestra, ISO, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin ou encore la Tonhalle-Orchester Zürich, l’Orchestre Philharmonique NDR de Hanovre, le Melbourne Symphony Orchestra (MSO), le Zürcher Kammerorchester (ZKO), le Münchener Kammerorchester, l'Orchestre de Chambre de Lituanie (LKO), l’ensemble Moscow Soloists, le Kammerorchester Basel, le MDR-Sinfonieorchester et les orchestres symphoniques des sociétés de radiodiffusion tchèque et polonaise. En 2015, il joue le Concerto pour piano, trompette et cordes de Chostakovitch aux côtés de Martha Argerich et de Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, à Rome, sous la direction de Yuri Temirkanov.

Sa discographie comprend trois albums en tant que soliste : « Romantic Virtuosity », une compilation des plus grandes œuvres du romantisme germano-russe ; « Amilcare Ponchielli – Wind Concertos », album dédié au compositeur italien Amilcare Ponchielli (1834-1886) qui reçoit en 2021 le prix ECHO-Klassik Music Prize dans la catégorie « Enregistrement du concerto de l’Année / 19ème siècle » ; et « Vladimir Peskin – Complete Trumpet Music », enregistré avec la pianiste Kasia Wieczorek.

Giuliano Sommerhalder apparaît également sur quatre albums du Gewandhausorchester, sur lesquels il joue, entre autres, le Deuxième Concerto Brandebourgeois et l’Oratorio de Noël de Bach. Il a aussi enregistré, à la trompette baroque, le Concerto pour Trompette en ré majeur de Johann Friedrich Fasch avec le Kammerorchester Basel.

Pédagogue très demandé, il est professeur de trompette depuis 2019 à la HKB (Hochschule der Künste Bern) et enseigne à l’AIMART, Accademia Internazionale di Musica e Arte, à Rome. Il est le fondateur et directeur artistique du concours international de trompette “Girolamo Fantini”, membre de la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique, qui se déroule tous les deux ans à Rome depuis 2017. Il est également conseiller artistique et professeur invité permanent au festival annuel Rafael Méndez à Morelia, au Mexique.

OSR Live

video thumbnail

Jonathan Nott | Sergey Khachatryan

Concerto pour violon et orchestre

Enregistré le 30 juillet 2020 à/au Victoria Hall, Genève

video thumbnail

Ludwig van Beethoven

Symphonie N° 4 en si bémol majeur op. 60

Jonathan Nott

direction

Enregistré le 30 juillet 2020 à/au Victoria Hall, Genève