Aller au contenu principal

Le concert est complet. Pour toute question pratique vous pouvez contacter notre billetterie +41 (0) 22 807 00 00.

Festival Genève-Plage

Soirée Classique

jeudi

17.08.2023

20:45 — Genève-Plage

Festival

Le programme

Lucie Leguaydirection

Inmo Yangviolon

Alexandre Borodine

Dans les steppes de l'Asie Centrale

Pablo de Sarasate

Zigeunerweisen, pour violon et orchestre op. 20

Antonín Dvorák

Danse slave N° 2 en mi mineur op. 72, B.147
Danse slave N° 4 en ré bémol majeur op. 72, B.147

Maurice Ravel

Tzigane, rhapsodie de concert pour violon et orchestre

Georges Bizet

Carmen, extraits des suites N° 1 et 2

La musique

L’Orchestre de la Suisse Romande investit de nouveau la pelouse de Genève-Plage cet été pour la 4e édition de son festival qui se tiendra les 17-18-19 août 2023 avec trois concerts en plein air : une soirée Classique, une soirée Cinéma spéciale Hitchcock et une soirée Jazz hommage à Ella Fitzgerald.

C’est dans un cadre idyllique, au coucher du soleil, au bord du lac que s’ouvre le festival, avec ce programme symphonique grandiose le jeudi. L’Orchestre interprétera certains des plus grands « tubes » du classique sous la baguette de Lucie Leguay, la cheffe invitée pour diriger cette soirée d’ouverture.

Le monde slave et la Russie sont au programme de cette soirée d’ouverture : deux destinations décrites en musique par d’authentiques ressortissants de ces pays ou imaginées par des compositeurs français en quête d’un certain exotisme. Le concert s’ouvrira par une pièce de Borodine, Dans les steppes de l’Asie centrale. Dans ce poème symphonique qui a fait le tour du monde, le compositeur décrit de manière très naturaliste l’ambiance du désert traversé par une caravane orientale escortée par des soldats russes. Suivront ensuite Zigeunerweisen (Airs bohémiens) de Pablo de Sarasate, grand violoniste de son époque, qui laisse de nombreuses compositions virtuoses pour son instrument. S’inspirant des airs populaires des tziganes roumains et hongrois, cette œuvre est devenue au fil du temps un véritable cheval de bataille des violonistes depuis plus d’une centaine d’années. Également au programme de ce concert, les Danses Slaves d’Antonín Dvořák : composées d’après aucun thème folklorique, mais réinventées dans l’esprit populaire par l’imagination débordante de Dvořák, elles rendirent célèbre le compositeur tchèque. Puis, c’est une œuvre de Maurice Ravel que nous entendrons, Tzigane pour violon et orchestre. Le compositeur adorait les gageures et s’était mis en tête d’écrire une sorte de pastiche pour violon et piano dans le plus pur style tzigane pour composer une œuvre ressemblant à la Hongrie de ses rêves. Le concert se clôturera par des extraits de suites d’orchestre de l’opéra de Carmen de Bizet : boudé à sa sortie en 1874, cet opéra devient plus tard une des œuvres les plus jouées dans le monde. Les suites d’orchestre de Carmen reprennent les interludes et les airs les plus connus du drame de la jalousie imaginé par Bizet d’après la nouvelle de Prosper Mérimée.

Les vidéos

video thumbnail

Les salles

OSR Live

video thumbnail

Maurice Ravel

Boléro, pour orchestre

Jonathan Nott

direction

Enregistré le 15 novembre 2017 à/au Victoria Hall, Genève

video thumbnail

Jonathan Nott | Sergey Khachatryan

Concerto pour violon et orchestre

Enregistré le 30 juillet 2020 à/au Victoria Hall, Genève

Temps forts

Abonnements