osr

Pierre-Laurent Aimard

Né à Lyon en 1957, Pierre-Laurent Aimard étudie au Conservatoire de Paris avec Yvonne Loriod et à Londres avec Maria Curcio. Il obtient le 1er Prix du Concours Messiaen en 1973 et est nommé premier pianiste de l'Ensemble intercontemporain par Pierre Boulez en 1976.

Il est directeur artistique du Festival d'Aldeburgh de 2009 à 2016.

Il collabore avec des compositeurs tels que Kurtág, Stockhausen, Carter, Boulez, Benjamin ou Ligeti, dont il enregistre l’intégrale des œuvres pour piano. Plus récemment, il interprète en première mondiale Responses ; Sweet disorder and the carefully careless de Birstwistle ainsi que la dernière œuvre de Carter Epigrams, pour piano, violon et violoncelle, composée pour lui.

Il se produit avec des chefs comme Esa-Pekka Salonen, Peter Eötvös, Sir Simon Rattle ou Vladimir Jurowski. Grâce à son poste d'enseignant à la Hochschule für Musik de Cologne, il apporte un éclairage personnel sur la musique de toutes les périodes. Il fait l'objet de nombreuses résidences au Carnegie Hall, au Lincoln Center de New York, au Konzerthaus de Vienne, à la Philharmonie de Berlin, à l'Alter Oper de Francfort, au Festival de Lucerne, au Mozarteum de Salzbourg, à la Cité de la Musique de Paris, au Festival Tanglewood ou au Southbank Center de Londres.

Cette saison, Pierre-Laurent Aimard poursuit sa collaboration en trio avec Mark Simpson et Antoine Tamestit, et développe un concept de concerts pour la Fondation Louis Vuitton à Paris. Il se produit avec la Philharmonie de chambre de Brême et Paavo Järvi à Taiwan, puis en Allemagne au printemps 2017. Il est invité par le Philharmonique de Los Angeles, l'Orchestre de Cleveland et le Philharmonia avec Esa-Pekka Salonen pour une série de concerts intitulée "Inspirations". Il interprète la musique de Messiaen en Suisse, à Cambridge, Séoul, Prague, aux Pays-Bas, à Montréal, Munich, Salzbourg, Tanglewood et Ravinia.

Son premier enregistrement pour Deutsche Grammophon de L'Art de la Fugue de Bach reçoit le Diapason d'Or et la récompense Choc du Monde de la Musique. Il reçoit à plusieurs reprises le Prix ECHO Klassik, et plus récemment, en 2009, pour son enregistrement d'œuvres pour piano seul "Hommage à Messiaen", un Grammy Award en 2005 pour son enregistrement de Concord Sonata and Songs de Ives, et un Prix d'Honneur de la Schallplattenkritik en 2009. Parmi d'autres enregistrements pour le label jaune figurent "Le projet Liszt" en 2011, les Préludes de Debussy en 2012 et Le Clavier bien tempéré, Livre I de Bach en 2014.

En 2008-2009, Pierre-Laurent Aimard est professeur associé au Collège de France à Paris et est actuellement membre de l'Académie bavaroise des beaux-arts. En 2005, il reçoit le Prix de l'Instrumentiste de la Royal Philharmonic Society et est nommé Instrumentiste de l'année en 2007 par Musical America. En 2015, il publie, en ligne, des masterclasses et des interprétations des Études de Ligeti, en collaboration avec Klavier-Festival de la Ruhr. En 2016, il reçoit le Prix Hermann de la Meilleure interpétation de Vingt Regards de Messiaen à Sydney et Melbourne.

 

Source : Site de l'artiste