Frédéric Kirch

Né à Metz, Frédéric Kirch commence ses études musicales au conservatoire de sa ville natale où il obtient les premiers prix de violon, de trombone et de musique de chambre. Son goût instrumental le dirige alors vers l’alto, et il entre dans la classe de Jean-Philippe Vasseur au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon.

Sa vie professionnelle débute à l’Orchestre national de Bordeaux, où il est nommé premier soliste par Alain Lombard tout en continuant à se perfectionner avec Tasso Adamopoulos. En 1996, il obtient le poste de premier alto solo à l’Orchestre de la Suisse Romande sous la direction d’Armin Jordan. Son activité musicale est diverse. Il se produit comme chambriste dans de nombreux festivals, tels que celui des Arcs aux côtés de Michel d’Alberto, Xavier Phillips, David Grimmal, Xavier Gagnepain, Raphael Oleg ou Isabelle Moretti, ou en soliste, notamment sous la direction de Fabio Luisi et Marek Janowski. Musicien éclectique, Frédéric Kirch a été invité par des ensembles baroques tels que la Chapelle Royale et a fait partie de l’Ensemble Contrechamps.

L’enseignement occupe une place très importante dans sa vie musicale. Après avoir été professeur assistant de la classe de Jean-Philippe Vasseur au CNSM de Lyon de 2000 à 2008, il est nommé professeur à la Haute Ecole de musique de Lausanne. Il est également régulièrement appelé comme juré du CNR, de la Haute Ecole de musique, de concours nationaux et internationaux.

Frédéric Kirch joue un alto de Carlo Antonio Testore, Milan, 1730.